Nous connaissons bien les sœurs et amies qui sont allées en Europe se chercher et qui envoient aujourd’hui la voiture au père et arrangent la maison de la mère. Nous connaissons leur mari qui est venu au pays un jour ou un autre ou dont elles nous montrent les photos. On ne sait pas ce qu’elles font en Europe mais on s’en fout pourvu qu’elles envoient de l’argent. Je vous propose de découvrir les véritables héros des histoires de ces femmes là. Celles des experts en recherche des blancs qui ont tout construit pour que nos sœurs et amies puissent trouver le Blanc de leur vie. Bienvenue dans l’univers de ces messieurs.Le profil des gars est simple. L’expert en recherche de maris blancs est un consultant formé sur l’expérience de la galère et de la fronderie. Généralement il s’agit d’un gars du quartier qui connait Internet ou simplement le gérant du cyber café du coin. Avec la crise économique et le peu de monde qui remplissent les cyber, il n’a pas grand travail à faire et est passé par l’école de la drague sur Internet. Il sait ce que veulent les femmes. Il les a eu longtemps et a réussi à concrétiser avec un nombre d’incalculables d’elles. Il sait ce qu’il faut dire sur tchatche.org, drague.net, affections et autres sites de rencontres. Il a tout tenté, les sites pornographiques, les sites de correspondance, les sites de tchatche. Il a déshabillé les Carole, les Suzanne, les Majolie sur webcam et s’est offert des virées online gratuites, rien qu’avec la force de son verbe. Il est passé à des rencontres physiques et a toujours réussi à transformer en plaisir toutes ses rencontres avec toutes les filles qui ont accepté ses rencarts. Il a même réussi à tirer un coup en 30 minutes : rencontre sur internet et drague, rencontre physique et détour dans une auberge…30 minutes chrono !

Dans son audace, l’expert a tout tenté. Il a contacté les couples libertins pour savoir comment ca fonctionnait. Dans quelques cas, il a fait des coups à trois. Sinon, il s’est simplement amusé à donner un faux rendez-vous après avoir embrasé un Monsieur et une Madame qui voyaient déjà leur soirée arrosée.

Parmi les coups essayés, il y a bien sûr, le coup de se faire passer pour une jeune fille à la recherche d’un prince charmant. Il a commencé par le faire pour les hommes du bled, question de voir ce que ca pouvait être que de passer de l’autre côté du décor. Il s’est fait draguer copieusement, excitant de plus en plus le pauvre internaute qui se voyait une jolie conquête. Il a réussi à donner de l’envie, osant les rôles les plus érotiques pour accroitre l’envie de son interlocuteur. Après un faux rendez-vous ou même simplement quelques insultes, il est donc entré dans la danse de la recherche du blanc. Et il s’est vite rendu compte de combien c’était facile de les avoir quand on savait s’y prendre. Il n’a pas la peur des filles de dire quelque chose de déplacé, l’anxiété de choisir les formules les plus appateuses, le doute d’un mot décalé qui jetterait immédiatement le blanc chez une prochaine cible…comme mâle, il sait exactement ce que les autres mâles attendent. Et donc, il s’est amusé à susciter des désirs et à se moquer de ceux-ci.

Puis une idée lumineuse lui est venue. Pourquoi perdre son temps à imaginer juste la déception de quelqu’un qu’on a réussi à appâter alors que des centaines de milliers de femmes seraient prêts à tout donner pour avoir le même résultats. Le voilà donc qui décide de se lancer.

L’expert a tout appris. Il va donc doucement. Il appelle une des tchatcheuse du cyber et lui explique combien il est facile d’avoir un Blanc. Il lui demande même de rester voir comment en quelques minutes, il peut attraper n’importe qui sur un tchatche et en faire un amoureux. Devant la jeune fille qui fait semblant de ne pas être intéressée, il prend un pseudo de femme, provocateur en général ou sobre selon les cas, et le voilà qui engage les hostilités. Un buzz, deux, trois et voilà une dizaine de ces blancs qui se jettent sur « chérie », « bébé », « ma biche » pour conter fleurette. En quinze minutes, il a la promesse d’un billet d’avion et d’un visa pour l’Europe et la demande d’une webcam et des photos sexys. Il explique alors à l’amie que s’il a ce qu’il faut, il fait venir le blanc le même mois pour le mariage, mais qu’il voulait juste montrer que c’est facile et qu’il peut faire des choses intéressantes.

Voilà donc notre jeune fille songeuse. Elle reviendra le lendemain avec tout ce qu’il faut, photo et argent pour négocier avec l’expert. Les frais de prestation sont simples : la fille paye les frais de connexion, en général surfacturés, le téléphone et quelques bières au gars. L’essentiel est réservé « au cas où ca marche. Il se contentera de se faire « dépanner » chaque fois qu’il verra sa « cliente ». Allez, hop, notre expert se met au travail.

Il engage la chasse et appâte ses « blancs » sous le nom de la jeune fille à qui il fait un compte rendu minutieux. Généralement, très attentive, elle ne manquera pas de passer voir l’expert au moins une fois par jour. S’il est sympa, il la laissera tranquille…sinon, il se demandera pourquoi le blanc seul a le droit de jouir d’une telle beauté et demandera sa part de plaisir….

Après s’être familiarisé avec le Blanc, il invitera la jeune fille à venir participer à la discussion, question quelle réalise bien que l’expert n’est pas entrain de blaguer. Généralement, l’objectif sera de susciter le désir d’aller plus loin chez le Blanc. Au bout d’un ou deux jours, un Blanc qui veut voir plus est en général disponible. La jeune fille est informée et prend le relais contre une petite rémunération. Sinon, elle n’aura pas l’adresse mail du bonhomme. Elle cherchera ensuite « le cyber avec webcam » pour un sex show vidéo. Tout se joue ici. Si la jeune fille réussit son show, elle a des chances de garder le contact et de commencer à avancer ses propres négociations avec le Blanc. L’expert se positionne cette fois comme conseiller et va accompagner la jeune fille jusqu’à ce que lasse de discuter tous les jours avec ce blanc qui n’envoie aucun euro, l’histoire ne devienne que du passé ou jusqu’à ce que l’affaire prenne du volume et des procédures pour faire venir le Blanc ou faire partir la fille s’engagent.

Entre temps, la réputation de l’expert court le quartier. Toutes les jeunes filles et même les femmes âgées viennent le voir. Plusieurs d’entre elles n’ont jamais touché à un ordinateur..mais qu’importe, l’expert est là. C’est lui qui les ouvrira leur première boite mail, qui scannera leur première photo, qui leur donnera les tuyaux sur les cybercafés avec webcam, qui leur dira quand se déshabiller, quand ca commence à bien tourner, quel est le meilleur client parmi les trois qui sont en ligne, etc.

Une fois le travail engagé, l’expert en recherche de blancs ne manque pas d’avoir 03 à 07 clients par mois. S’il travaille dans un cyber café, le nombre peut augmenter. Et le voilà qui se fait entretenir par toutes ces femmes qui ont déposé sur lui, leur ultime espoir de traverser la mer, sous le bras de leur blanc à elles. Il propose des solutions..aux femmes âgées, d’utiliser les photos de leurs cadettes ou de leurs filles, aux jeunes dont il sent qu’elles ne sont pas trop vendables, il proposera d’utiliser les photos des sœurs. Bref, il a la lourde mission d’être constamment entrain d’imaginer une solution innovante pour chaque cas.

Dans certains cas, son expertise est payante. Et la fille finit effectivement par trouver le blanc qui fera d’elle une jolie prostituée à Place Pigalle ou encore la petite amie du chien ou de l’autre animal qu’elle disait préférer lors de leurs échanges. Quelques rares exceptions ont quand même trouvé le bonheur et l’amour, se sont mariés et ont eu beaucoup d’enfants.

Au final, l’expert en recherche de blanc finira par chercher lui-même sa blanche. C’est chez elle que las,de voir les autres partir, et prenant sa chance en main, il ira loger comme sans papier dans une métropole européenne.

Le rêve africain….Vous croyez que ca n’existe pas ? Ne cherchez pas vos parts de Blancs…

Publicités