Dites moi aussi. Vous avez entendu l’affaire là ? Un gang de braqueurs qui a débarqué à Bonabéri, attaqué Ecobank, dévalisé la banque en emportant près de 200 millions de CFA et tué près de 05 personnes sans se faire attraper par la police…Nooo…Ce n’est pas Ocean 16 ou 17 ou un autre film de braquage de Georges Clooney…C’est ce qui s’est passé vrai vrai…à la barbe et au nez de nos forces de défense et de maintien de l’ordre.

Moi je n’en reviens pas jusque là. Non franchement, même dans les films, ce n’est pas aussi spectaculaire. Aie…Comment personne n’a réussi à filmé ca non…Même moi j’aurais acheté le CD original du film là.

Incroyable ! En plein Bonabéri, à quelques mètres d’une base militaire, dans la capitale économique du Cameroun et dans l’un des quartiers les plus fréquentés…Les malfrats ont tenu tout un quartier en respect. Ils ont professionnellement opéré…comme s’ils sortaient tout droit d’une école de formation de haut niveau en braquage professionnel. Pendant plusieurs heures…Sans que personne ne réagisse. Non…J’en ai la tête qui tourne.

Comment comprendre qu’à l’occasion de la marche de Mboua Massock, presque toute l’armée camerounaise ait été sur le terrain, avant le temps même et ait été d’une efficacité redoutable..donnant des leçons de jets d’eau à des manifestants pacifiques et des coups de gourdins à enlever toute envie de marche…et qu’elle n’ait même pas été dans les 5mètres 50 des braqueurs de Bonabéri ?

Comment comprendre qu’en février 2008, sans pitié et pan…plusieurs centaines de morts soient tombés sous leur balle…Alors que tous les braqueurs de Bonabéri s’en sont sortis, si l’on en croit la rumeur, sans l’ombre d’une égratignure ?

Comment comprendre que même dire dans sa chambre « Paul Biya must go » donne doit à une intervention rapide de la police et à un interrogatoire musclé et que les forces armées ne sachent pas encore ce qui est vraiment passé à Bonabéri ?

Comment comprendre qu’une simple distribution des tracts par l’opposant Nitcheu ou autres opposants Mboua Massock donne droit à tout un bataillon blindé armé jusqu’aux dents quant un braquage armé de cette ampleur n’a même pas vu une mobylette de l’armée s’interposer ?

Comment comprendre qu’une jeune étudiant qui ne s’entend pas avec sa petite amie voit en quelques heures tout un groupe du BIR débarquer dans une cité et tabasser avec une extrême efficacité quelques pauvres étudiants…Quand les braqueurs qui ont tué des innocents ne connaissent même pas la couleur de la tenue des forces du BIR ?

Silence total…L’efficacité à disparu…les chars sont restés chez eux…même les gilets pare-balles n’ont pas trouvé de preneurs…rien n’a bougé. Juste les félicitations de Popol quelques jours après sur un truc dont personne ne peut témoigner…

Je tire donc ma conclusion : Désormais…quand un braqueur arrive…ne vous gênez pas à signaler le braquage surtout si le braqueur est armé. Composez le 117 et criez tout essoufflé : « Allô le 117 ? Il y a Nitcheu et Mboua Massock qui distribuent les tracts ici ». Et tout le quartier sera bouclé par les chars de guerre, les kalachnikovs, les missiles sol-sol, les porte-avions, une fusée, un satellite et tout un camp militaire…En moins de deux minutes.

Comme ca, on s’évitera les braquages bien faits comme celui de Bonabéri ! Cameroun…On va tout voir !

Publicités