Non, franchement, Pa Ntonè, je ne sais pas comment tu fais pour faire ce que tu fais. Ca me dépasse seulement. Ou bien quand on dit Licencié là, tu crois que c’est donner le diplôme de Licence…Mais non, avec les beaucoup d’école que tu as fais là, tu ne peux pas te tromper comme ca. Et en plus tous tes enfants là ont déjà dépassé ce diplôme.

Mais Pa, Ntonè, c’est quoi alors pour que tu jettes les enfants là dans la rue comme ca. 30 personnes ! Qui sont là depuis plusieurs années. Ton prédécesseur avait à peine réussi à travailler leur dossier d’intégration qu’il a pris quelques jours de vacances forcés pour se reposer à New Bell. Te voilà qui prend les commandes. Comme Jack Bauer casse tout à Yaoundé là pour construire, tu te dis que toi aussi tu peux devenir une star et tu essaies ta chose…Mon père, les gens comme moi comme ca ne peuvent que supporter tout ce qui sert à construire.

Mais quand même, un dossier de beaucoup d’années comme ca dans le tiroir, ca doit bien finir par devenir une priorité un jour. Même le Ministre te demande de régulariser la situation des enfants d’autrui, tu te mets à bouder. Dans un kongossa quelque part, on m’a même raconté que chaque année leurs salaires était budgétisé et que personne ne sait où sont partis les sous y afférents….

Aujourd’hui, tu te retrouves avec 30 employés à qui il va falloir rembourser près de 3 millions par an pendant 6 ans. et au lieu de voir ca, tu vois plutôt comment les enfants vont construire des maisons et acheter des voitures…

Pa, tu voulais que ce soit seulement tes enfants qui aient des maisons et achètent des voitures ? Nooo le père ci. chacun doit pouvoir avoir sa chance dans la vie. Mais ce n’est même pas là le problème. Le problème est que c’est leur argent Pa…Pas pour toi. C’est six ans de vie, de sacrifices, sans rien comme ca que tu veut foutre en l’air.

Pardon Pa Ntonè…en mangeant en toute bonne conscience ton Ndolè Miondo ce soir, dis toi aussi que les autres ne doivent pas mourir comme ca. Surtout pas en ce délicat moment de révolutions, d’élections et de délestages de postes…

Licenciés ! après 06 ans sans salaire. Hé kié le père ci, d’où vient ta part d’inspiration non ? Caaa Pa ! toi même là, tu as le cœur hein !

Publicités