51 ? Papa…51 personnes qui pensent devenir Président de la République au Cameroun. Il faut le faire ! Et comme d’habitude, au pays de Paul Biya, tout est possible.

Jean Delors Mbem. Vous êtes sûrs que vous ne connaissez pas ? Non, sérieux, vous blaguez ou quoi ? Jean Delors Mbem ! C’est le nom d’un potentiel président de la République du Cameroun ! Avec les autres, il a payé ses 5 millions et sa femme a déjà commencé à préparer ses tenues de Première Dame. Ses petits frères racontent déjà au quartier comment ils vont barrer toutes les “petites” qui les ont barré quand ils étaient dans la galère. Il y’a un qui a passé la commande d’une Lombardini au cas où tonton grand frère gagne les élections…Et vous vous êtes là à dire que vous ne le connaissez pas.

Aie…Moi même là, j’étais où non ? Je devais augmenter ma part de nom sur la liste des femmes candidates. Et venir me vanter aussi au quartier d’être candidate à la présidentielle 2011. Vous savez, quand on est candidat, quand vous passez tout le monde murmure “vous voyez, c’était un candidat à la présidentielle”. Et du coup, vous prenez de la valeur. Regardez les Gustave Essaka, les Justin Mouaffo et tous ceux là dont j’ai même commencé à oublier les noms. Qui allez les connaitre s’ils n’étaient pas candidats un jour.

Et je ne vous dis pas la dernière. Est ce que vous savez même que quand on est candidat là, on peut changer sa vie…Mais oui, je vous assure. Il y’a au moins 15 millions qua chaque candidat reçoit. J’ai même lu dans un journal que c’est 60 millions désormais. Mes frères dites moi, avec ca, qu’est ce que j’ai été bête de ne pas déposer ma candidature.

Pourtant c’était si simple. J’aurais pu passer prendre des crédits même dans quatre tontines. Comme c’est une affaire de moins de trois mois là, chacune me donnait même seulement 1,5 millions et j’avais ma caution. Avec 16 millions, je remboursais ma chose tranquille, je me tapais une petite bagnole, je partais à Kribi, puis à Paris…et je me tapais tout ce que je voulais…(hé, enlève les mauvaises idées dans ta tête, je ne parle pas de ce que tu imagines là).

Et pour le parti, le programme politique, etc. ? Pardon, tu poses quelle genre de questions comme ca. Tu as bien regardé les 51 candidats là ? Esther Ndang est allée s’entendre avec Pezeuko et Kah Walla est allée négocier avec le CPP. Il y’a 250 partis et juste 51 candidats. Je partais simplement voir avec l’un des 199 partis qui n’attendent que les candidats qui ont 5 millions de caution à déposer. Pour le programme politique, je faisais comme tout le monde : J’inventais 05 phrases du style de Jean de Dieu Momo qui a fabriqué une équation mathématique qu’il  vend sur facebook. Je balançais par exemple un truc du genre : Un cameroun sans chômage, un cameroun sans pauvreté, un cameroun sans problèmes ! Et le truc est dans la boite.

Pour la campagne, là aussi, je n’inventais pas l’eau chaude. Un coup à la télé et le reste chez moi à regarder les autres faire campagne en priant que ca finisse vite et que je gère tranquillement ma nouvelle célébrité et mes sous.

Qu’est ce qui m’a pris ? Mais qu’est ce qui m’a pris de ne pas être le 52ème dossier de candidature la présidence du Cameroun en 2011 !!!

Publicités